Navigation



La Validation des acquis de l'Expérience est un moyen d’obtenir une reconnaissance officielle des compétences et d’accéder à une qualification pour faciliter l’évolution professionnelle.

La VAE, c’est Quoi ?


La Validation
Des Acquis
De l’ Expérience

La Validation des acquis de l'Expérience est un moyen d’obtenir une reconnaissance officielle des compétences et d’accéder à une qualification pour faciliter l’évolution professionnelle.

La VAE permet d’obtenir une certification en rapport avec l’expérience.
Cette certification qui peut être un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle doit être inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Le recours à la VAE est particulièrement opportun si vos cibles d’emploi portent sur des métiers exigeant la détention d’un diplôme ou d’un titre, que vous ne possédez pas malgré votre expérience.

A quoi ça sert ?

  • Obtenir une certification, un ou plusieurs blocs de compétences
  • Mettre en cohérence sa certification avec son niveau de responsabilité
  • Valider son expérience pour soi
  • Faire reconnaître ses compétences
  • Obtenir un niveau de qualification permettant d’accéder à une formation d’un niveau supérieur ou de s’inscrire à un concours
  • Changer d’emploi
  • Evoluer professionnellement / Obtenir une augmentation ou une promotion professionnelle
  • Développer sa confiance en soi

Attention: La VAE ne peut être réalisée qu’avec le consentement du salarié. Son refus de consentir à une action de VAE ne constitue ni une faute ni un motif de licenciement.

 

La VAE, pour Qui ?

Toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’au moins 1 an d’expérience en rapport direct avec la certification visée, peut prétendre à la VAE

Donc il faut 1 an d’expérience dans :

  • Une activité professionnelle salariée ou non,
  • Une activité de bénévolat ou de volontariat,
  • Une inscription sur la liste des sportifs de haut niveau,
  • Une activité de responsabilités syndicales,
  • Un mandat électoral local ou d'une fonction élective locale,
  • Une participation à des activités d'économie solidaire, si le candidat est accueilli et accompagné par un organisme assurant l'accueil et l'hébergement de personnes en difficultés.

Un demandeur d'emploi, indemnisé ou non indemnisé, peut également en bénéficier sous certaines conditions.

La VAE, Quand ?

Hors temps de travail :

Tout salarié qui en remplit les conditions d’accès peut souhaiter réaliser un congé de VAE en dehors du temps de travail. Dans ce cas, il n’a pas d’autorisation d’absence à demander à son employeur.

Sur le temps de travail :

Toute personne (salarié, agent public...) justifiant d'une expérience professionnelle d'un an peut demander à son employeur un congé pour préparer la validation des acquis de l'expérience (VAE) ou pour participer aux épreuves de validation.

La durée maximale du congé est de 24 heures de temps de travail (consécutives ou non) par validation. Vous devez transmettre votre demande à votre employeur au moins 60 jours calendaires avant le début de la VAE.
Vous ne pourrez demander un nouveau congé pour VAE auprès du même employeur qu'après un délai d'1 an.

Si vous êtes, ou avez été, en CDD, vous devez doit justifier de 24 mois d'activité salariée ou d'apprentissage (consécutifs ou non) au cours des 5 dernières années. Le congé de VAE doit débuter au plus tard 12 mois après le terme du contrat sauf si votre employeur vous autorise à prendre ce congé, en tout ou partie avant le terme du contrat de travail.

La demande doit préciser :

  • Le diplôme, le titre ou le certificat de qualification visée,
  • La date, la nature et la durée des actions envisagées,
  • Le nom de l'organisme certificateur.

Dans les 30 jours calendaires suivant la réception de votre demande, l'employeur vous informe par écrit de son accord ou des raisons motivant le report ou le rejet de l'autorisation d'absence. Ce report ne peut excéder 6 mois à compter de la demande.

Au retour du congé, vous devez présenter une attestation de présence fournie par l'autorité ou l'organisme habilité à délivrer une certification.

Les heures consacrées à la VAE bénéficiant d’une autorisation d’absence constituent du temps de travail effectif et donnent lieu au maintien de la rémunération et de la protection sociale au salarié.

 

La VAE, Où s’adresser ?

Vous pouvez vous adresser au centre de conseil sur la validation des acquis de l’expérience de votre Région. Cette structure est intégrée à des organismes tels que Pôle emploi, Le Fongecif, les missions locales… Vous pouvez les contacter pour obtenir un entretien avec un conseiller VAE.
Pour trouver le conseiller VAE le plus proche dans votre région, allez sur le site :
www.vae.gouv.fr

Comment se déroule la VAE ?

Le candidat doit remplir un dossier comprenant :

  • La description des aptitudes à valider,
  • Les compétences et les connaissances mises en œuvre pendant l’expérience,
  • Et éventuellement les formations complémentaires suivies.

La demande de validation est soumise à un jury composé d'au moins 25 % de professionnels.
Le candidat doit adresser ce dossier à l'organisme certificateur.

Pour les métiers des Branches de la Construction :

  • Pour valider un diplôme de l’éducation nationale, contacter le Dispositif Académique de Validation des Acquis (DAVA) de votre région.
  • Pour valider un titre professionnel, contacter l’unité territoriale de la DIRECCTE de votre région.
  • Vous pouvez également contacter votre CCI (Chambre de Commerce et d’industrie) ou votre chambre des métiers et de l’Artisanat.

Evaluation du dossier par un jury :

Un jury vérifie que les acquis correspondent aux aptitudes, aux connaissances et aux compétences du diplôme que le candidat veut obtenir.

Validation totale :

Si les acquis correspondent aux compétences, aptitudes et connaissances exigées pour obtenir la certification visée, le jury prend une décision de validation totale et attribue le diplôme ou la certification.
Le candidat reçoit une attestation de compétences l'indiquant.

Validation partielle :

Si les acquis ne correspondent pas entièrement aux compétences, aptitudes et connaissances exigées pour la certification visée, le jury prend une décision de validation partielle.
Le candidat reçoit un livret de certification qui indiquent les compétences acquises, ainsi qu'une notification indiquant les éléments qui devront faire l'objet d'une évaluation complémentaire.
Les parties de certification obtenues sont acquises définitivement. Ces parties de certifications permettent des dispenses d'épreuve si le règlement fixé par l'organisme qui délivre la certification prévoit des équivalences totales ou partielles.

 

La VAE, les possibilités d’accompagnement ?

Le candidat peut demander un accompagnement (service payant) pour :

  • La formulation de l'expérience à valider,
  • La constitution du dossier de validation,
  • La préparation à l'entretien avec le jury.

L'accompagnement à la VAE peut être financé par le compte personnel de formation.
Le candidat peut obtenir une aide financière notamment auprès :

  • De son employeur,
  • De l'organisme paritaire collecteur agréé (OPCO),
  • Du conseil régional.