Navigation



 L'entretien professionnel vise à accompagner le salarié dans ses perspectives d'évolution professionnelle (qualifications, changement de poste, promotion, ...) et à identifier ses besoins de formation.

Tout employeur a l’obligation d’assurer l’adaptation des salariés à leur poste de travail et de veiller à leur employabilité (maintien de leur capacité à occuper un emploi) compte tenu, notamment, de l’évolution des emplois des techniques et des organisations.

Important : L'entretien professionnel ne concerne pas l'évaluation du travail du salarié, qui est effectuée dans le cadre de son entretien annuel. L’entretien professionnel ne se substitue pas à l’entretien annuel d’évaluation, mais ces deux entretiens peuvent se compléter. Ils peuvent d’ailleurs être menés à la suite l’un de l’autre, dès lors que le contenu des deux échanges est bien identifié.

L’entretien professionnel a un périmètre plus large puisqu’il aborde l’évolution du salarié au-delà de la seule occupation de son poste (c’est-à-dire l’évolution au sein de la structure ou dans le cadre d’une mobilité externe). Il permet d’évoquer les compétences du salarié au-delà des seules compétences requises pour le poste en question (compétences extraprofessionnelles, compétences non utilisées dans le cadre du poste…).

L'entretien est consacré aux perspectives d'évolution professionnelle, notamment en termes de qualifications et d'emploi.

Il doit contenir une information sur la VAE.

Depuis le 1er janvier 2019, l’entretien professionnel est enrichi : il doit comporter des informations sur l’activation du CPF et les abondements que l’employeur est susceptible de financer et sur le CEP.

 

L’entretien Professionnel, pour Qui ?

Tous les salariés, quel que soit leur contrat de travail : contrat à durée indéterminée (CDI) ou déterminée (CDD), contrat aidé (Contrat unique d’insertion – CUI), contrat en alternance

 

L’entretien Professionnel, Quand ?

Depuis le 7 mars 2014, la mise en œuvre de l’entretien professionnel est une obligation pour les entreprises.
L'entretien doit avoir lieu pendant le temps de travail et est assimilé à du temps de travail effectif. Il a lieu dans les locaux de l'entreprise.

Fréquence : L'entretien professionnel doit avoir lieu tous les 2 ans (à partir de l'entrée dans l'entreprise, puis de la date de l'entretien précédent).
État des lieux tous les 6 ans : Tous les 6 ans, l'entretien professionnel doit faire l’objet d’un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié. Cet état des lieux permet de vérifier que le salarié a effectivement bénéficié des 3 entretiens professionnels prévus au cours des 6 dernières années.


Ce bilan permet également de s'assurer qu'au cours de ces 6 dernières années, le salarié a :

  • Suivi au moins une action de formation,
  • Acquis un des éléments de certification professionnelle autre que celles obligatoires pour l’exercice de sa fonction, par la formation ou par une validation des acquis de l'expérience (VAE),
  • Et a bénéficié d'une progression salariale ou professionnelle.

L’entretien professionnel, son contenu ?

Le contenu de l’entretien peut être validé par un accord d’entreprise ou à défaut par une décision unilatérale de l’employeur.
Une grille d’entretien doit être établie et remise au salarié avant l’entretien pour préparation.

Quelques thèmes à aborder au cours de l’entretien

  • Le poste de travail du salarié (tâches, missions, évolution…),
  • Ses compétences, les difficultés rencontrées,
  • Ses souhaits de changement ou d’évolution,
  • Les formations déjà suivies, les certifications obtenues (diplôme, Certificat de Qualification Professionnelle – CQP…),
  • Le projet professionnel ou de formation envisageable,
  • Les actions de formation, de bilan de compétences ou de VAE à mettre en place,
  •  …

Un compte-rendu est rédigé à l’issue de l’entretien. Il est signé des deux parties. Une copie est remise au salarié. Le compte-rendu est un document individuel et son contenu ne peut être diffusé qu’avec le consentement de la personne concernée.