Navigation



Index de l'article

La loi du 5 septembre 2018 « Liberté de choisir son parcours professionnel » a profondément modifié l’environnement de la formation professionnelle.
Par une nouvelle définition de l’acte de formation, la loi redéfinit, pour ce nouveau périmètre, l’action de formation comme « un parcours pédagogique permettant d'atteindre un objectif professionnel. »

pdfDossier spécial : la formation professionnelle

Quatre actions concourent au développement des compétences :

  1. Les actions de formation stricto sensu ;
  2. Les bilans de compétences ;
  3. Les actions qui permettent de valider les acquis de l’expérience ;
  4. Les actions de formation par l’Apprentissage.

 

Elle assigne à ce nouveau champ de la formation 4 objectifs :

  1. Permettre à toute personne sans qualification professionnelle ou sans contrat de travail d'accéder dans les meilleures conditions à un emploi ;
  2. Favoriser l'adaptation des travailleurs à leur poste de travail et à l'évolution des emplois, assurer leur maintien dans l'emploi, participer au développement de leurs compétences et permettre l'acquisition d'une qualification plus élevée ;
  3. Réduire, pour les travailleurs dont l'emploi est menacé, les risques résultant d'une qualification inadaptée à l'évolution des techniques et des structures des entreprises, en les préparant à une mutation d'activité dans leur entreprise ou en dehors et permettre à des salariés dont le contrat de travail est rompu d'accéder à des emplois exigeant une qualification différente ou à des non-salariés d'accéder à de nouvelles activités professionnelles ;
  4. Favoriser la mobilité professionnelle.

L'apprentissage est défini comme « concourant aux objectifs éducatifs de la nation. Il contribue à l’insertion professionnelle. Il a pour objet de donner à des travailleurs, ayant satisfait à l'obligation scolaire, une formation générale, théorique et pratique, en vue de l'obtention d'une qualification professionnelle sanctionnée par un diplôme ou un titre à finalité professionnelle enregistré au répertoire national des certifications professionnelles.

Pour la FNCB-CFDT l’accompagnement des structures, des instances de la fédération, des militants mandatés et des adhérents devient une priorité afin de permettre à chacun, à son niveau, d’accéder aux connaissances et aux outils lui permettant de mieux gérer son parcours professionnel.


De plus, dans ce contexte si particulier qui nous oblige à redéfinir notre syndicalisme, il est évident que la maîtrise des ressources et des possibilités offertes en matière de Formation professionnelle devient un outil de développement.
Ce dossier a pour objectif de :
- Présenter la réforme
- Présenter ce que la FNCB-CFDT met en place dans le cadre du développement de cette réforme.