Navigation



Communiqué de presse du 6 novembre 2015

Après plusieurs mois de négociations dans le bâtiment et les travaux publics, la CFDT Construction et Bois déplore l’échec de la mise en place d’une complémentaire santé de branche dans le BTP.


Après avoir souligné à tous les négociateurs qu’il ne fallait pas oublier les salariés des Très Petites Entreprises et des Petites Entreprises, la CFDT Construction et Bois regrette aujourd’hui l’attitude dogmatique d’une organisation patronale qui prive en conséquence plusieurs dizaines de milliers de salariés d’une protection sociale de qualité à partir du 1er janvier prochain.

La CFDT Construction et Bois est d’autant plus amère que le BTP est un secteur qui fut l’un des premiers à mettre en place un groupe de protection sociale de qualité dans la branche du BTP (PROBTP). Ce même secteur est aujourd’hui dans l’incapacité de mettre en œuvre une complémentaire santé dans la branche, signe incontestable de la dégradation du dialogue social.

La CFDT Construction et Bois fait le triste constat que les salariés des Très Petites Entreprises et des Petites Entreprises seront les grands perdants de cet échec dans les négociations car leurs homologues des grandes entreprises bénéficient déjà d’une complémentaire frais de santé mise en place bien avant l’obligation légale au niveau de leur entreprise ou de leur groupe.

C’est une occasion ratée d’harmoniser les conditions de vie et de travail des salariés du BTP.

pdfCommuniqué du 6 novembre 2015 : Pas de complémentaire santé pour les salariés du BTP