Navigation



La FNCB-CFDT prend acte de la validation du Guide BTP par le ministère du Travail et le ministère des Solidarités et de la Santé. Notre organisation syndicale défend l’intérêt et les conditions de travail des salariés. C’est pourquoi dans le cadre de la crise sanitaire inédite, nous avons, en responsabilité, décidé d’apporter notre validation au guide de préconisations BTP élaboré avec les services de l’OPP-BTP. 

pdfCommuniqué: La FNCB-CFDT valide le Guide de préconisations COVID 19 pour la reprise progressive de l’activité du BTP

La FNCB-CFDT a œuvré pour que les Organisations Syndicales aient voix au chapitre et a contribué sans relâche au cours des jours passés à faire évoluer ce guide.


Le respect de ce guide de préconisations permettra d’assurer a minima aux salariés du BTP leur sécurité sanitaire dans le cadre de leur activité. Parallèlement, la FNCB-CFDT appelle de tous ses vœux un dialogue social de qualité au sein des entreprises afin de sortir de cette crise sereinement et dans l’intérêt de toutes et tous.
D’autre part, la FNCB-CFDT prend acte de la déclaration des organisations patronales en date du 2 avril. Elle veillera donc à ce que les employeurs passent du dire au faire, pour qu’ils assurent leurs responsabilités en matière de santé et de sécurité des salariés et à celle de leur entourage.


La FNCB-CFDT sera particulièrement vigilante notamment sur :

  • Les conditions de la reprise progressive consacrée aux activités essentielles puis à l’ensemble des activités en fonction notamment de l’évolution de la situation sanitaire et des particularités locales. Reprise qui pour une efficacité totale doivent être discutées avec les salariés et leurs représentants pour créer les conditions de confiance nécessaire.
  • La recommandation faite aux entreprises de ne pas faire intervenir les apprentis sur les chantiers et dans les ateliers. De même, il est recommandé qu’une attention particulière soit portée aux salariés les plus fragiles et notamment ceux en affection de longue durée.


La reprise progressive de l’activité du BTP ne se fera que par un dialogue social loyal et si la santé des salariés reste la priorité absolue