Navigation



Des guides de préconisations pour reprendre l’activité…
mais plus que jamais, du dialogue social dans l’entreprise, étape essentielle pour garantir la santé et la sécurité des salarié.e.s !

pdfCommuniqué FNCB-CFDT du 27 mars: Plus que jamais, privilégier le dialogue social pour garantir santé et sécurité des salariés

Nous vivons une période dramatique, avec la vie de femmes et d’hommes menacée et des professionnels de santé qui se battent en première ligne avec des moyens limités. De nombreux autres salarié.e.s continuent à travailler, avec parfois la boule au ventre, parce qu’ils ou elles sont affecté.e.s à des activités d’urgence ou essentielles dans le soutien aux secteurs-clé.
Nous les en remercions.

Nous vivons, nous à l’arrière du front, une période troublée et inédite.
Troublée parce que le gouvernement oscille entre une injonction auprès des citoyens et citoyennes de rester chez eux pour ne pas contribuer à la propagation du virus et un appel à sauvegarder l’économie par une reprise rapide de l’activité.
Inédite parce que nous vivons une crise sanitaire d’ampleur exceptionnelle où, tous les jours, le personnel de santé crie son désespoir de manquer de matériel de protection, de lits et de matériel de réanimation, avec des effectifs insuffisants depuis trop longtemps.
La situation sanitaire s’aggrave jour après jour et renforce l’inquiétude et la peur légitime des salariés et des entreprises.

C’est dans ce contexte de sidération générale que (notamment) les secteurs du BTP ont été sommés de reprendre leur activité pour empêcher la crise économique.

La FNCB-CFDT n’a cessé d’interpeller les organisations patronales de la construction et du bois pour que tous les partenaires sociaux parlent d’une seule voix et pour que les organisations syndicales soient associées à l’élaboration des guides de préconisations. Notre demande a été entendue et nous avons apporté des modifications.

Ce travail paritaire est important et nécessaire mais, il ne constitue qu’une première étape. En effet, les conditions de la poursuite ou la reprise de l’activité doivent se définir, au cas par cas, entreprise par entreprise pour tenir compte des spécificités propres.

La FNCB-CFDT croit au dialogue social et exige que les réprésentant.e.s des salarié.e.s soient associé.e.s à la mise en place des plans de continuité d’activité pour garantir la sécurité et la santé des salariés sur leur lieu de travail et aussi sur le trajet domicile/travail. La FNCB fait confiance à la capacité de négociation et d’évaluation des risques de ces militant.e.s d’entreprise.

L’activité économique et sociale de la France, de nos secteurs et de ses emplois est une préoccupation aussi, mais l’objectif premier pour la FNCB-CFDT est d’assurer la sécurité, la santé et l’intégrité de tous et toutes afin de permettre à chacun.une de retrouver la confiance et la sérénité nécessaire pour travailler.

Il est donc primordial que les mesures d’accompagnement du gouvernement soient claires et précises et donnent aux secteurs de la construction et du bois le temps nécessaire à leur réorganisation pour une reprise progressive de l’activité.

L’activité ne repartira que si la santé et la sécurité des salariés est absolue parce que plus que jamais les salarié.es ne doivent pas perdre leur vie à la gagner !