Navigation



Communiqué du 5 juillet 2019

La direction de CONFORAMA a annoncé qu’elle envisageait 1 900 suppressions de postes ainsi que des fermetures de magasins suite à de grosses difficultés financières. CONFORAMA est l’une des plus grandes enseignes vendant du meuble (cuisine, séjour, literie, petits meubles) en France. La FNCB-CFDT est totalement solidaire des salarié.es des différents magasins et du siège en général et, en particulier, des militants des équipes Conforama et de la Fédération des Services CFDT.

pdfCommuniqué FNCB-CFDT: Fermetures de magasins Conforama : Inquiétude pour toute la filière ameublement

La FNCB-CFDT fait part de sa grande inquiétude pour la fabrication de l’ameublement, filière de production des meubles distribués chez CONFORAMA. Cette filière a déjà été durement touchée par les plans sociaux des dernières décennies, notamment depuis l’arrivée massive sur le marché français de concurrents de la zone européenne (Allemagne, Italie, Espagne, Pologne) ainsi que de Chine. Elle doit également faire face à la recomposition de la distribution depuis l’arrivée d’IKEA et les changements de mode de consommation sur le meuble.

Certains fournisseurs sont très dépendants de Conforama qui, parfois, représente 20% voire 30% de leur chiffre d’affaires. Ces PME sont souvent la principale entreprise du bassin d’emploi : en Vendée (Gautier), dans les Vosges (EKIPA), en Haute Saône (PARISOT), dans le Nord (DEMEYERE) ou encore les matelas Simmons.

Les 1 900 suppressions de postes prévues dans la distribution entraineront inévitablement des destructions d’emploi chez les fournisseurs. La FNCB-CFDT appelle les organisations patronales (UNAMA et Ameublement Français) ainsi que les pouvoirs publics à la plus grande vigilance sur les conséquences de la restructuration de CONFORAMA pour l’ensemble de la filière.