Navigation



Plus rien n’empêche la mise en œuvre du compte personnel de prévention de la pénibilité sauf peut-être le dogmatisme rétrograde de certains !

Dans les 28 branches de la construction bois, les salariés connaissent bien le sens du mot pénibilité !

Pour les 350 salariés qui perdent leur vie chaque année du fait de mauvaises conditions de travail, pour les salariés seniors qui se retrouvent inaptes du fait de l’usure au travail, la CFDT revendique depuis 2003 une prise en compte de la pénibilité. En 2014, la CFDT s’est félicitée de la création du Compte Personnel de Prévention à la Pénibilité (C3P).

Au 1er juillet 2016, 6 critères supplémentaires vont entrer en application. Cela déclenchera à nouveau la réaction des chambres patronales.

Depuis 2 ans, les chambres patronales notamment celles du BTP n’ont toujours rien fait pour travailler les référentiels. Ces chambres patronales auront à assumer leur inaction face à leurs mandants.

Pour la CFDT, le compte pénibilité est un nouvel acquis social et la loi doit s’appliquer pour tous.

Jean-Marc Candille, Secrétaire National