Navigation



Le 26 mai prochain, les citoyens français seront appelés à voter pour les députés qu’ils enverront au parlement de l’Union Européenne.

L’Europe est à un tournant. Face à la montée des nationalismes qui menacent la construction de l’Europe, mais aussi face aux décisions qui privilégient souvent les libertés économiques au détriment des conditions sociales, il est urgent que l’Europe entende la voix des citoyens pour une Europe plus sociale. C’est en ce sens que la FNCB agit dans les Comités d’Entreprise Européens et dans la FETBB au quotidien. C’est également sous l’impulsion de la Confédération Européenne des Syndicats que la commission européenne a adopté le socle européen des droits sociaux.

Mais c’est aussi parce qu’aujourd’hui plus qu’hier les enjeux sont globaux et conditionneront la vie des citoyens de l’UE et du monde entier : Transition écologique, politique de migration, politique fiscale, traités commerciaux transcontinentaux… autant de sujets sur lesquels les États ne peuvent pas apporter une réponse seule mais sur lesquels l’Europe peut donner une impulsion.

C’est pour relever tous ces défis que les citoyens doivent se mobiliser le 26 mai prochain car le risque majeur de ces élections est l’abstention. Elle a atteint presque 60% en 2014 alors qu’elle n’était que de 39% en 1979, date des premières élections.
Votez massivement le 26 mai prochain.