Navigation



Les résultats des élections dans les Très Petites Entreprises viennent de tomber. Malheureusement et comme nous pouvions nous y attendre, le premier chiffre à relever est le très faible taux de participation, 7.35%. En obtenant 15,49% des voix, la CFDT reste la 2ème organisation syndicale dans les TPE. Même si l’écart avec la CGT se réduit, nous ne pouvons se satisfaire de cela. La CFDT Construction tient tout de même à remercier les salariés des très petites entreprises qui ont voté pour elle.

Les élections pour élire les représentants des salariés des très petites entreprises sont reportées du 30 décembre 2016 au 13 janvier 2017 (et jusqu’au 20 janvier pour les départements d’Outre-mer). Cette décision fait suite à un recours judiciaire de la CGT. La CFDT regrette cette décision et craint que ce report provoque une faible participation.

Plus rien n’empêche la mise en œuvre du compte personnel de prévention de la pénibilité sauf peut-être le dogmatisme rétrograde de certains !

Dans les 28 branches de la construction bois, les salariés connaissent bien le sens du mot pénibilité !

Pour les 350 salariés qui perdent leur vie chaque année du fait de mauvaises conditions de travail, pour les salariés seniors qui se retrouvent inaptes du fait de l’usure au travail, la CFDT revendique depuis 2003 une prise en compte de la pénibilité. En 2014, la CFDT s’est félicitée de la création du Compte Personnel de Prévention à la Pénibilité (C3P).

La France connait depuis le 9 mars une période de mobilisation contre la loi El Khomri qui crée une situation sociale tendue au bord de la rupture. Il faut également souligner pour être juste que les manifestions sont renforcées par des conflits liées à des négociations sans aucun lien avec la loi EL Khomri (RATP, SNCF, AIR FRANCE Fonction Publique...). Pour ce qui est du fond, les syndicats dits "réformistes", la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC et l’UNSA mais aussi la FAGE (syndicat étudiant) ont fait le choix du dialogue social pour contraindre le gouvernement à modifier une version 1 du texte inacceptable puis de peser par l’interpellation des députés sur les débats parlementaires pour continuer à infléchir certains points du texte. Il s’agit notamment de l’encadrement des accords de préservation et développement de l’emploi (article 11), du contrôle des licenciements économiques (article 30), et de la création d’une banque des temps dans le CPA (article 21).

La Cour des comptes a rendu public, lundi 2 mai 2016, un référé sur les 26 caisses de congés du bâtiment et des travaux publics qui gèrent les deux régimes (chômage intempéries et congés payés), pour le compte de 218 000 entreprises, déclarant environ 1,5 million de salariés. Ce référé, adressé fin février à Michel Sapin, Ministre des Finances, Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la Santé, et Myriam El Khomri, Ministre du Travail, porte sur l’adaptation des paramètres des deux régimes, et notamment l’évolution du régime de congés payés, dont la Cour estime que la nécessité « devrait être remise en question », et assorti de huit recommandations.

La version 1 du projet de loi, la CFDT l’a combattu car il comportait des mesures inacceptables notamment la barèmisation des indemnités prudhommales dues en cas de licenciement abusif et l’accroissement du pouvoir unilatéral des employeurs.
L’action déterminée de la CFDT, avec d’autres organisations syndicales et la Fédération des Associations Générales Etudiantes (FAGE), a conduit le gouvernement à repousser au 24 mars la présentation du projet de loi prévue le 9. Pendant cette période les organisations syndicales, patronales et de jeunesse ont été à nouveau entendues ce qui a permis à la CFDT de demander le retrait des mesures inacceptables et un rééquilibrage du texte.

Le 8 mars est la journée internationale de la Femme. Mais c’est tous les jours que nous devons œuvrer pour faire progresser l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.

Quelle est la situation des femmes en France aujourd’hui ?

Les femmes subissent davantage le chômage (taux d’emploi inférieur), la précarité (CDD, temps partiel), des salaires inférieurs pour des emplois de valeur égale, la plupart des impacts liés à la naissance d’enfant dans un couple (temps partiel, arrêt d’activité, congé d’éducation), une pension de retraite inférieure (- 40%) et enfin, ce sont les femmes qui sont victimes du sexisme, voire de violences liées au sexe sur leur lieu de travail (harcèlement).

 Après plusieurs mois de travaux le nouveau site internet de la CFDT construction et bois est de nouveau opérationnel.

Nous sommes heureux de vous permettre à nouveau, à travers ce site, de mesurer notre activité et nos résultats aux services des salariés dans les 28 secteurs d'activité couverts par la CFDT construction et bois, des secteurs assez diversifiés mais trouvant un lien principal dans leur apport à l’acte de construire.