Navigation



 

Du 25 au 27 juin dernier, trois militants FNCB ont participé à la grande « conférence jeune » organisée par le plus grand syndicat belge de la construction (CSC BIE) sur le thème « Construire une Europe sociale ». L’occasion pour nos militants d’échanger avec leurs homologues des autres syndicats européens et de comprendre le fonctionnement des autres organisations.

Au total, ce sont plus de 50 délégués belges, ukrainiens, allemands, italiens, finlandais, britanniques, néerlandais et français qui se sont rassemblés à Houffalize (Sud Est de la Belgique) pendant près de deux jours.

Après un moment de convivialité partagé autour des spécialités de chacun des pays/régions représentés, la journée du mardi a été consacrée à la présentation des syndicats représentés et à une série d’ateliers. Bien qu’assez générales, les présentations des syndicats ont permis de donner un petit aperçu des différences de fonctionnement entre notre organisation et les autres organisations européennes, notamment en terme de services et avantages proposés à nos adhérents. Suite à ces présentations, les participants ont pu échanger au sein de quatre ateliers :

- « réfugié, travailleur dans la construction et membre de la CSC BIE »
- « Brexit »
- « organisation de jeunes »
- « jeune ouvrier de la construction en Ukraine »
Houffalize crop 1024


Les participants français (Jérôme Billaud, Morgan Talifert et Bastien Salles) ont pu prendre part à deux de ces ateliers, à savoir « organisation de jeunes » et « réfugié, travailleur dans la construction et membre de la CSC BIE ». Le premier atelier a donné l’occasion aux militants de découvrir une action de développement menée par un syndicat néerlandais auprès des travailleurs indépendants. Le temps limité accordé aux ateliers n’a malheureusement pas permis de poser beaucoup de questions et d’obtenir plus d’informations sur les campagnes et actions destinées aux jeunes au sein des autres organisations. Le deuxième atelier auquel les militants FNCB ont participé était celui consacré au témoignage d’un jeune demandeur d’asile afghan et également membre de la CSC BIE. L’occasion de rappeler les difficultés d’un tel parcours et de l’intégration dans un nouveau pays et l’aide qui peut être apportée par les syndicats dans de telles situations. 

La seconde partie du séminaire était plus culturelle puisque l’ensemble des participants s’est rendu à Bastogne afin de visiter le musée de la Seconde Guerre mondiale. L’occasion de rappeler à tout le monde que l’approfondissement de la construction européenne doit se poursuivre et notamment aujourd’hui pour lutter contre le dumping social.

Le bilan de ces trois journées est très positif car il a permis aux représentants de la FNCB de partager et d’échanger avec des syndicalistes ayant une expérience différente. La FNCB poursuivra sa participation à ce genre d’initiative en insistant sur la nécessité d’approfondir le partage de bonnes pratiques afin de s’en inspirer et renforcer notre développement envers les travailleurs de moins de 35 ans.