Navigation



Au terme de la Négociation Annuelle Obligatoire de branche qui s’est déroulée le 14 décembre dernier, la CFDT a signé une majoration supplémentaire de l’ensemble des minima de 0,25% au 1er janvier 2018 des entreprises sociales de l'habitat.


Cette augmentation peut sembler dérisoire et indécente au regard de la revalorisation du SMIC à hauteur de 1,24%.
OUI MAIS, cette négociation ne doit pas être isolée et sortie de son contexte. En juin 2017, en signant un accord applicable au 1er janvier 2018, la CFDT a obtenu une revalorisation annuelle globale comprise entre 4,25% pour les premiers niveaux et 0,75% pour les plus hauts niveaux de la grille.
Dans un contexte où le logement social subit une attaque en règle à travers la loi de Finances et son article 126 qui va impacter très fortement l’activité des ESH, ce résultat inespéré est un succès dans l’intérêt de tous les salariés de la branche.
Par ailleurs, la prime de vacances conventionnelle qui est calculée sur la base du salaire du 1er niveau, bénéficiera également d’une revalorisation de 0,25% et s’appliquera égalitairement à l’ensemble des salariés de la branche.