Navigation



Le groupe Eiffage vient de connaître 2 suicides dans la branche Infrastructures la semaine dernière, dont un militant CFDT. C’est malheureusement la suite d’une série de suicides et de tentatives de suicides dans tout le groupe depuis 2 ans. La CFDT Construction et Bois a alerté la direction depuis longtemps en demandant de faire l’analyse des circonstances qui ont amené les salariés à se suicider, puis de prendre des mesures pour stopper cette hécatombe.

Pour la CFDT Construction et Bois, la plupart de ces suicides sont en lien avec le travail, et corroborent les témoignages rapportés par de nombreux collaborateurs d’EIFFAGE sur la pression accrue au travail.
Malgré les demandes pressantes de la CFDT, le groupe EIFFAGE a refusé jusqu’à aujourd’hui de faire la lumière sur les suicides et tentatives de suicides, préférant globaliser cela dans le cadre des Risques Psycho Sociaux.

Il n’est plus temps d’alerter, la CFDT accuse maintenant le groupe EIFFAGE !


- Elle accuse le groupe de faire la sourde oreille malgré des demandes répétées de la CFDT de négocier sur les RPS en faisant toute la lumière sur les situations qui ont conduit des salariés à mettre fin à leurs jours.
- Elle accuse le groupe car il refuse d’emblée de reconnaître que les suicides sont en lien avec la dégradation des conditions de travail.
- Elle accuse le groupe car il refuse de prendre des mesures permettant d’éviter ces situations

La pensée de la CFDT va aujourd’hui en direction des familles qui sont touchées par le décès de l’un des leurs et leur témoigne tout son soutien.

La CFDT Construction et Bois est aussi déterminée à accompagner les familles des victimes qui engageront des actions contre le groupe EIFFAGE et se portera partie civile pour faire la lumière sur les raisons de ces suicides.