Navigation



La Convention Collective Cadres des Travaux Publics comprend désormais un nouvel échelon entre le A2 et le B1. En créant un nouvel échelon B, la FNCB-CFDT mise sur la levée du blocage de salaire du 1/3 de la population cadres actuellement au niveau B1.

Le niveau B1 de la classification cadres est depuis plusieurs années gelé. La FNTP bloque ce niveau en raison de l’écart important entre le niveau A2 et le niveau B1. Cet écart est de 6000€ annuels contre environ 3000€ pour les autres niveaux.
Pour lever ce blocage, une négociation sur un nouvel échelon intermédiaire entre le niveau A2 et le niveau B1 a été engagée au printemps.
La FNCB-CFDT n’était pas favorable au départ à la renégociation d’un échelon intermédiaire car cela remet en cause la durée maximum de 3 ans entre la position A (A1-A2) et la position B1.
Cependant, force est de constater que, en l’absence de négociation, le niveau B1 qui recouvre 1/3 de la population cadres des TP aurait été gelé encore pour une longue période.

La FNCB-CFDT a donc fait le choix de signer l’accord en sachant que cela permettra de débloquer la situation du niveau B1.
Par ailleurs, pour les cadres actuellement en position A1 ou A2, des aménagements ont été négociés afin qu’ils ne soient pas percutés par la nouvelle durée entre la position A (A1-A2) et la position B1.

Concrètement, à la signature de l’accord, les nouveaux cadres en position A1 ou A2 passeront en position B à l’issue d’une période maximale de 3 ans, puis passeront en position B1 à l’issue d’une période maximale de 2 ans.
Enfin, la création d’une position B permettra une passerelle plus aisée pour les ETAM promus cadres.

Vous pourrez consulter l'accord dans son intégralité dès sa mise en ligne dans la rubrique https://www.cfdt-construction-bois.fr/votre-convention-collective/travaux-publics.html