Navigation



La crise sanitaire et la conjoncture économique laissaient augurer des négociations difficiles.
Il convient de rappeler que les minima 2020 ont évolué de manière significative, afin de diminuer le tassement constaté depuis 2008 sur l’ensemble des coefficients de la grille salariale et que seuls 3 syndicats dont la CFDT ont signé l’Accord.
Si les évolutions obtenues ne sont pas à la hauteur des demandes formulées (2%) au démarrage des négociations, pour autant la CFDT, dans le contexte actuel d’inflation nulle, ne souhaite pas priver les salariés d’une augmentation, si minime soit elle. C'est pourquoi elle a décidé de signer cet accord.


Après divers échanges, la CFDT et 3 Organisations Syndicales (CGT-FO, CFTC et UNSA) ont validé les valorisations ci-dessous :

Cotation Coefficient (administratif, entretien, maintenance) Salaire minimum annuel professionnel (euros) Progression 2020/2021 
 4 à 9  G1, EE, OE, EQ, OQ1  21 039,54€  SMIC
 10 à 12  G2, GQ, AQ, OQ2  22 387,43€  0.80%
 13 à 15  G3, GHQ, OHQ  24 464,45€  0.80%
 16 à 18  G4, GS, CE  27 274,00€  0.90%
 19 à 21  G5  35 352,38€  0.75%
 22 à 24  G6  36 804,35€  0.90%
 25 à 27  G7  37 690,84€  0.50%
 28 à 30  G8  43 169,24€  0.50%
 31 à 32  G9  61 134,57€  0.50%



Un effort supplémentaire a été obtenu sur les niveaux G4 et G6 pour obtenir une progression plus cohérente entre les 6 premiers niveaux, sachant que les niveaux de G7 à G8 se négocient bien au-delà des barèmes des minima.
Par ailleurs, une valorisation de la prime de vacances de 10 € soit 1,25% a également été validée en la portant à 830 € contre 820 € précédemment.
Les entreprises devront également veiller à ce que le nombre d'augmentations et de promotions des femmes et des hommes soient comparables, participant à la suppression des écarts de rémunération et tendant à remédier aux éventuelles inégalités salariales constatées.


Conclusion : Les résultats obtenus sont raisonnables compte tenu de la situation sanitaire et économique actuelle. Ils sont le fruit d’un travail porté par vos négociateurs CFDT siégeant à la CPN.