Navigation



carte BTP

La carte BTP est actuellement sur le devant de la scène. Après une phase pilote de 5 mois, la carte BTP se déploie progressivement dans les différentes régions de France depuis le 22 mars 2017. Depuis cette date, la carte est obligatoire pour les régions dont le siège social est situé en Nouvelle-Aquitaine ou Occitanie ainsi que pour les entreprises établies hors de France.

CEE LafargeHolcim

Lundi 27 mars 2017, les membres du Groupe spécial de négociation, la Fédération européenne des travailleurs du bâtiment et du bois (FETBB) et les coordinateurs des comités européens, Tom Deleu pour la Belgique, Rolf Beyeler pour la Suisse et Jean-Michel Gillet pour la France ont signé l’accord du nouveau Comité d’entreprise européen du groupe LafargeHolcim.

Pénibilité

La CFDT Construction et Bois qui se réjouit de la pleine et entière application du compte de prévention de pénibilité à partir du 1er février 2017 organise un colloque le 2 février sur le sujet. Ce sont déjà 560 000 comptes de prévention de pénibilité (C3P) qui ont été ouverts en 2015. Dans le secteur du BTP, les salariés attendent depuis de nombreuses années la prévention et la reconnaissance de la pénibilité. Au 31 janvier les entreprises doivent faire les déclarations des expositions aux travaux pénibles selon 10 critères.

Le 8 mars dernier, la Commission européenne a lancé une consultation publique sur son projet de "Socle européen des droits sociaux". L’objectif de cette consultation ? Nourrir le débats préalables à l’adoption d’un pilier européen des droits sociaux. Cette consultation s’adresse à toutes et tous (individuels et organisations) et est disponible en cliquant ici.

Dans le contexte des profonds changements qui touchent le secteur du ciment et au vu de l’insécurité croissante ressentie par les employés de ce secteur, l’Internationale des travailleurs du bâtiment et du bois (IBB), qui représente 350 syndicats dans 130 pays, a diligenté une enquête mondiale sur les conditions de travail dans l’industrie cimentière. L’étude montre une extension alarmante de la sous-traitance dans le secteur, se traduisant par un manque de représentation syndicale et par un nombre considérable d’accidents mortels évitables.

LafargeHolcim

Dans le monde entier, LafargeHolcim commet des violations des droits des travailleurs. La CFDT s’associe aux syndicats des quatre coins du globe pour exiger le respect les droits des salariés. 
Le 9 décembre, TOUS les employés de LafargeHolcim autour du monde – de l’Europe jusqu’à l’Amérique du Nord et du Sud, l’Afrique et l’Asie – se mobiliseront.

Manifestation salariés Allia

Opposés à la fermeture de deux usines en France, une délégation de salariés de l’entreprise accompagnés par la FNCB CFDT et le SCB CFDT Bourgogne Sud ainsi que des élus locaux et soutenus par le syndicat Suisse UNIA, ont manifesté le 21 octobre dernier, devant le siège de leur actionnaire Suisse « GEBERIT » à Jona en banlieue de Zurich.

Parlons travail

Parlons travail,

La CFDT a lancé une enquête nationale sur le travail. Rendez-vous sur le site dédié à cette enquête : www.parlonstravail.fr.


Elle s’adresse à tous, travailleur salarié ou non, en recherche d’emploi, retraité, étudiant sur le point d’entrer sur le marché du travail, etc. Vous pouvez donner votre avis en répondant à cette enquête.

situation de canicule

La CFDT Construction et Bois a demandé publiquement, au début de l’été 2015, le bénéfice du chômage intempéries pour les salariés du BTP confrontés à un épisode caniculaire, c’est-à-dire dans les départements où le plan de vigilance orange est déclenché. Cette année encore, la revendication reste d'actualité si des situations de canicule se représentent.

Eurovia Dala en grève

Depuis le 18 juillet 2016, 80% des salariés (ouvrier, chef de chantier et administratif) de l'agence de St-Etienne de Eurovia Dala. L'objectif de ce mouvement mené par la CFDT est d'obtenir davantage de droits pour les salariés, comme un intéressement, la majoration des heures de nuit pour les ouvriers de 20 à 6 heures, plus d’embauches et une hausse des salaires de 40 euros par mois.