Navigation



Les représentant.e.s CFDT se sont battus auprès des salarié.e.s d’ALLIA pendant une année pour maintenir leurs emplois et/ou obtenir des conditions de départ intéressantes. Un plan social a été négocié avec le reclassement de 40 salariés sur le site de Digoin et 23 sur le site de Selles sur Cher.

La FNCB-CFDT se félicite du renforcement des règles en matière de détachement et elle approuve que les ministres aient pu trouver un compromis sur fond de tension entre les pays d’Europe de l’Ouest et d’Europe de l’Est sur les règles à appliquer.

Mais elle doit malheureusement constater que malgré l’évolution des règles dans le sens d’une plus grande contrainte, les fraudes au détachement perdureront. La FNCB considère que c’est dans le contrôle du détachement et dans une meilleure prise en compte des questions de sous traitance que les fraudes pourront être combattues efficacement, évitant ainsi le dumping social dont sont victimes à la fois les salariés détachés mais aussi les salariés nationaux.

La FNCB CFDT considère que c’est aussi dans la sensibilisation des équipes CFDT sur ces questions que les situations de détachement seront mieux connues et mieux encadrées. A cet effet, elle invite les syndicats à s’emparer de ces questions et à en faire une thématique de leurs réunions. La FNCB est à leur disposition pour les accompagner grâce à l’outil sur les travailleurs migrants.

Le groupe Eiffage vient de connaître 2 suicides dans la branche Infrastructures la semaine dernière, dont un militant CFDT. C’est malheureusement la suite d’une série de suicides et de tentatives de suicides dans tout le groupe depuis 2 ans. La CFDT Construction et Bois a alerté la direction depuis longtemps en demandant de faire l’analyse des circonstances qui ont amené les salariés à se suicider, puis de prendre des mesures pour stopper cette hécatombe.

A l’occasion de son rassemblement de 10 000 militants (représentants du personnel dans les entreprises et administrations publiques) à Paris le 3 octobre 2017, la CFDT lance un appel aux organisation patronales, aux employeurs publics, au gouvernement. Appel que vous êtes toutes et tous appelés à signer.

Partagez le lien vers la pétition : https://www.cfdt.fr/lappeldes10000

L'accord stagiaire signé en 2010 a été actualisé pour reprendre les dispositions de la loi du 10 juillet 2014 relative au développement et à l’encadrement des stages a permis de faire évoluer le statut des stagiaires.

La Convention Collective Cadres des Travaux Publics comprend désormais un nouvel échelon entre le A2 et le B1. En créant un nouvel échelon B, la FNCB-CFDT mise sur la levée du blocage de salaire du 1/3 de la population cadres actuellement au niveau B1.

La FNCB-CFDT est impliquée dans de nombreux projets et actions aux niveaux européen et international, actions de lobbying au sein de la FETBB (notre fédération européenne), actions de sensibilisation et de formation auprès des militants CFDT, soutien des comités d’entreprise européens et projets internationaux (avec l’Afrique notamment).

Tout a commencé par la baisse des 5 € de l’APL, pour continuer sur l’annulation des crédits d’engagement de 184,9 millions d’euros, et des 130,5 millions d’euros de crédits de paiement destinés au logement social, et maintenant le gouvernement ordonne aux organismes HLM de diminuer leurs loyers pour compenser une baisse future encore plus importante des APL. Pour la FNCB-CFDT, cette stratégie revient plus à une décision d’économie budgétaire qu’à une réelle politique de logement.

Le gouvernement a fait le choix de mener sa première réforme sociale sur le code du travail plutôt que de faire le bilan des réformes précédentes comme le demandait la CFDT. Les multiples consultations de ces derniers mois ont permis aux organisations de présenter leur vision et leurs propositions. La CFDT y a joué pleinement son rôle d’organisation syndicale.

représentativité CFDT

La CFDT est devenue la première organisation syndicale dans le groupe VINCI : leader français et européen dans le secteur de la construction.
Le résultat est aujourd’hui au rendez-vous. Alors que récemment, la CFDT Vinci était encore à la deuxième place derrière la CGT, et en dessous de 30%, elle pointe désormais à 31% avec un écart de quasiment 1 point avec la CGT, pointant à 30,13%.