Navigation



Le 25 octobre 2017, les fédérations syndicales européennes, IndustriAll et EPSU, ont signé la révision de l’accord européen relatif à l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes chez ENGIE.

Les Fédérations syndicales européennes considèrent que cet accord s’inscrit dans une meilleure mise en œuvre de la responsabilité Sociale et Environnementale du Groupe (RSE), notamment, en s’engageant dans une démarche d’application effective et dynamique des normes existantes (dans les 18 pays européens où le Groupe est implanté) et s’accompagne d’engagements allant au‐delà des normes en matière d’égalité des chances.

Les partenaires sociaux et le Groupe ENGIE réaffirment, par la prolongation de l’accord signé en juin 2012, que la promotion de l’égalité des chances, de l’égalité de traitement et de la diversité des salariés est un impératif pour le Groupe.


Tout au long de la négociation, la CFDT a été force de revendication et a construit, avec les autres négociateurs, un accord qui permet:

  • de garantir l’égalité des chances dans le recrutement,
  • de s’engager ensemble à faire évoluer les mentalités et les comportements au sein du Groupe,
  • de garantir l’équité en matière d’évolution de carrière,
  • de garantir des conditions d’égal accès à la formation professionnelle,
  • de mobiliser en faveur de la mixité dans la représentation du personnel,
  • d’appliquer une égalité salariale à compétences et postes équivalents dans chaque entreprise du Groupe,
  • de prévenir le harcèlement sexuel et les agissements sexistes.


De plus, l’accord permet de trouver, dans les entreprises et par le dialogue social, un meilleur équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle, en tenant compte de la grande diversité des situations familiales. Cet objectif passe prioritairement par une réflexion sur les modalités d’organisation du travail et une politique innovante tendant à améliorer la qualité de vie au travail.
Enfin, conformément à l’accord mondial sur les droits fondamentaux, le dialogue social et le développement durable, et en cohérence avec la Charte d’Ethique du Groupe, l’entreprise s’engage à veiller à ce que ses fournisseurs et sous‐traitants respectent les principes de non‐discrimination et les législations et réglementations du travail relatives l’égalité entre les femmes et les hommes.