Navigation



La FNCB-CFDT a interpelé le gouvernement et les parlementaires français au parlement Européen et leur demande de soutenir l’initiative du parlement Européen sur l’amiante. 
Alors que l'amiante a déjà tué 35.000 personnes entre 1965 et 1995, et qu’entre 50.000 et 100.000 décès sont encore attendus d'ici 2025 selon l'Organisation internationale du travail, l’Europe doit bannir l’utilisation de l’amiante partout sur son continent.

pdfCampagne amiante FETBB-FNCB-juin2022

La FNCB-CFDT soutient donc cette initiative législative du Parlement Européen pour traiter le problème de l’amiante, et de réduire la limite de l'exposition professionnelle de 100 000 fibres à 1000 fibres, de reconnaitre toutes les maladies liées à l’amiante comme maladie professionnelle, et d’apporter aux victimes de l’amiante une meilleurs assistance. Ce ne serait que justice sociale.

La FNCB-CFDT demande instamment au gouvernement et aux parlementaires européens de soutenir les propositions du Parlement dans les discussions à venir avec la Commission Européenne.